Malgré la fermeture d’un marché mondial, les exportations de Cycléa continuent !

Refusant de continuer à être « la poubelle du monde », la Chine a décidé en septembre dernier de limiter drastiquement l’importation de déchets sur son territoire. La mesure est entrée en vigueur le 1er janvier. La Chine a ainsi fermé sa porte à 24 catégories de déchets solides dont les plastiques, papiers et textiles. De fait, elle force maintenant les pays occidentaux à adapter leur gestion des déchets.

Grâce à notre savoir-faire et nos compétences, nous sommes les seuls à réussir à exporter le plastique vers de nouvelles filières de valorisation malgré les difficultés rencontrées depuis cette fermeture des frontières chinoises.